<< Previous Topic | Next Topic >>Return to Forum  

EINSTEINIANA EN FRANCE: ARGENT POUR TOUJOURS

July 19 2012 at 1:40 AM
Pentcho Valev 

 
http://www.larecherche.fr/content/actualite-matiere/article?id=32143
"Tous les corps en chute libre ont-ils la même vitesse ? Oui : c'est ce que nous apprenons à l'école et que les physiciens nomment "principe d'équivalence". Une expérience vérifiera sa validité en 2016, avec une précision jamais atteinte jusqu'ici. En attendant, nous vous proposons de faire le point sur la question. (...) Si les accélérations s'exerçant sur chacun des deux objets sont différentes, alors l'expérience aura confirmé une violation du principe d'équivalence. En quoi la mission Microscope est-elle importante ? Si le principe d'équivalence devait être violé, alors il faudrait compléter la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, sur laquelle s'appuie toute la physique moderne. (voir l'interview de Thibault Damour, de l'institut des hautes études scientifiques.) Et si aucune violation n'est détectée ? Il faudra alors imaginer des expériences encore plus précises pour aller au-delà des limites de Microscope."

Bravo, Thibault Damour! L'argent est garanti! Pour toujours! Et la lumière? Est-ce qu'elle "tombe comme tout corps matériel selon l'acceleration de la pesanteur"?

http://www.damtp.cam.ac.uk/user/hsr1000/lecturenotes12_02.pdf
Harvey Reall, University of Cambridge: "...light falls in the gravitational field in exactly the same way as a massive test particle."

http://sethi.lamar.edu/bahrim-cristian/Courses/PHYS4480/4480-PROBLEMS/optics-gravit-lens_PPT.pdf
Dr. Cristian Bahrim: "If we accept the principle of equivalence, we must also accept that light falls in a gravitational field with the same acceleration as material bodies."

http://membres.multimania.fr/juvastro/calculs/einstein.pdf
"Le principe d'équivalence, un des fondements de base de la relativité générale prédit que dans un champ gravitationnel, la lumière tombe comme tout corps matériel selon l'acceleration de la pesanteur."

http://www.wfu.edu/~brehme/space.htm
Robert W. Brehme: "Light falls in a gravitational field just as do material objects."

Thibault Damour? C'est vrai? La vitesse de la lumière varie dans un champ de gravitation? Thibault Damour? Où êtes-vous?

Thibault Damour (l'argent est menacé):

[linked image]?w=640

Pentcho Valev
pvalev@yahoo.com

 
 Respond to this message   
AuthorReply
anon

Re: EINSTEINIANA EN FRANCE: ARGENT POUR TOUJOURS

July 19 2012, 7:08 AM 

translation



http://www.larecherche.fr/content/actualite-matiere/article?id=32143
"All bodies fall do they have the same speed? Yes: this is what we learn in school and that physicists call" equivalence principle ". Experience verify its validity in 2016, with an accuracy previously unattained. in the meantime, we suggest you to review the issue. (...) If the acceleration acting on each of the two objects are different, then the experience has confirmed a breach of the principle of equivalence. how the Microscope mission is important? If the equivalence principle would be violated, then it should complete the theory of general relativity by Albert Einstein, on which rests all modern physics. (see interview with Thibault Damour of the Institute des Hautes Etudes Scientifiques.) and if no violation is detected? You will have to imagine experiences more accurate to go beyond the limits of microscope. "

Bravo, Thibault Damour! The money is guaranteed! Forever! And light? Is she "falls like any material body according to the acceleration of gravity"?

 
 
Pentcho Valev

Re: EINSTEINIANA EN FRANCE: ARGENT POUR TOUJOURS

July 21 2012, 4:40 AM 

http://www-cosmosaf.iap.fr/RELATIVIT%C3%89%20par%20DAMOUR%20Thibault.htm
Thibault Damour: "Or, en relativité restreinte, les fréquences mesurées par deux observateurs en mouvement relatif sont différentes (effet Doppler-Fizeau). Pour une vitesse relative faible, l'effet (f'-f)/f est égal à v/c."

f, c et L sont la fréquence, vitesse de la lumière et longueur d'onde mesurées dans le référentiel de l'émetteur (premier observateur): f=c/L. f', c' et L' sont la fréquence, vitesse de la lumière et longueur d'onde mesurées dans le référentiel du récepteur en mouvement (second observateur): f'=c'/L'. Thibault Damour explique comment la fréquence varie avec v, la vitesse du récepteur:

f' = f(1 + v/c)

mais ne dirait jamais rien de c' et L'. Pourquoi? Parce que l'argent est menacé:

c' = c ; L' = cL/(c + v) : Argent pour toujours pour Thibault Damour. Mais la formule L'=cL/(c+v) est un peu idiote - évidemment, quand le récepteur se met en mouvement vers l'émetteur, cela ne peut pas changer la longueur d'onde:

http://www.radartutorial.eu/11.coherent/co06.fr.html
"L'effet Doppler est le décalage de fréquence d'une onde acoustique ou électromagnétique entre la mesure à l'émission et la mesure à la réception lorsque la distance entre l'émetteur et le récepteur varie au cours du temps. (...) Pour comprendre ce phénomène, il s'agit de penser à une onde à une fréquence donnée qui est émise vers un observateur en mouvement, ou vis-versa. LA LONGUEUR D'ONDE DU SIGNAL EST CONSTANTE mais si l'observateur se rapproche de la source, il se déplace vers les fronts d'ondes successifs et perçoit donc plus d'ondes par seconde que s'il était resté stationnaire, donc une augmentation de la fréquence. De la même manière, s'il s'éloigne de la source, les fronts d'onde l'atteindront avec un retard qui dépend de sa vitesse d'éloignement, donc une diminution de la fréquence."

Donc la seule possibilité raisonnable est:

c' = c + v ; L' = L : Aucun argent pour Thibault Damour.

Pentcho Valev
pvalev@yahoo.com

 
 
Pentcho Valev

Re: EINSTEINIANA EN FRANCE: ARGENT POUR TOUJOURS

July 24 2012, 2:10 PM 

http://www.rfi.fr/emission/20120725-1-pourquoi-verite-est-relative
Etienne Klein, physicien, est notre invité pour tenter de répondre à la question : « Pourquoi la vérité est relative ? »

La vérité PHYSIQUE n'est pas relative, Etienne Klein. Des deux énoncés:

(A) La vitesse de la lumière varie avec la vitesse de l'émetteur.

(B) La vitesse de la lumière ne varie pas avec la vitesse de l'émetteur.

l'un est une vérité ABSOLUE, l'autre est simplement faux:

http://www.decitre.fr/livres/La-relativite.aspx/9782842450199
Banesh Hoffmann, "La relativité, histoire d'une grande idée", Pour la Science, Paris, 1999, p. 112: "De plus, si l'on admet que la lumière est constituée de particules, comme Einstein l'avait suggéré dans son premier article, 13 semaines plus tôt, le second principe parait absurde: une pierre jetée d'un train qui roule très vite fait bien plus de dégâts que si on la jette d'un train a l'arrêt. Or, d'après Einstein, la vitesse d'une certaine particule ne serait pas indépendante du mouvement du corps qui l'émet! Si nous considérons que la lumière est composée de particules qui obéissent aux lois de Newton, ces particules se conformeront à la relativité newtonienne. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de recourir à la contraction des longueurs, au temps local ou à la transformation de Lorentz pour expliquer l'échec de l'expérience de Michelson-Morley. Einstein, comme nous l'avons vu, résista cependant à la tentation d'expliquer ces échecs à l'aide des idées newtoniennes, simples et familières. Il introduisit son second postulat, plus ou moins évident lorsqu'on pensait en termes d'ondes dans l'éther."

Souvent la fausseté l'emporte sur la vérité - elle est riche et attire de nombreux profiteurs (la vérité est pauvre est n'attire presque personne). Vous êtes attiré par la fausseté ou par la vérité, Etienne Klein?

Pentcho Valev
pvalev@yahoo.com

 
 
Pentcho Valev

Re: EINSTEINIANA EN FRANCE: ARGENT POUR TOUJOURS

August 18 2012, 5:24 AM 

http://acces.ens-lyon.fr/clea/vieclea/nouvelles-productions/cc/cc138/CLEA_CahiersClairaut_138_02.pdf
Jean Eisenstaedt: "C'est précisément ce calcul qui poussera Michelson à faire des expériences précises afin de détecter l'effet du mouvement de la Terre par rapport à l'éther. Le résultat est négatif, la vitesse de la lumière est aussi bien indépendante de la vitesse de la source que de celle de l'observateur terrestre."

Jean Eisenstaedt,

Pourquoi mentez-vous si éhontement? Vous n'avez jamais lu Banesh Hoffmann, John Stachel et John Norton qui vous expliquent que l'expérience de Michelson-Morley CONFIRMA la variation de la vitesse de la lumière avec la vitesse de la source et celle de l'observateur?

http://www.decitre.fr/livres/La-relativite.aspx/9782842450199
Banesh Hoffmann, "La relativité, histoire d'une grande idée", Pour la Science, Paris, 1999, p. 112: "De plus, si l'on admet que la lumière est constituée de particules, comme Einstein l'avait suggéré dans son premier article, 13 semaines plus tôt, le second principe parait absurde: une pierre jetée d'un train qui roule très vite fait bien plus de dégâts que si on la jette d'un train a l'arrêt. Or, d'après Einstein, la vitesse d'une certaine particule ne serait pas indépendante du mouvement du corps qui l'émet! Si nous considérons que la lumière est composée de particules qui obéissent aux lois de Newton, ces particules se conformeront à la relativité newtonienne. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de recourir à la contraction des longueurs, au temps local ou à la transformation de Lorentz pour expliquer l'échec de l'expérience de Michelson-Morley. Einstein, comme nous l'avons vu, résista cependant à la tentation d'expliquer ces échecs à l'aide des idées newtoniennes, simples et familières. Il introduisit son second postulat, plus ou moins évident lorsqu'on pensait en termes d'ondes dans l'éther."

http://www.aip.org/history/einstein/essay-einstein-relativity.htm
John Stachel: "An emission theory is perfectly compatible with the relativity principle. Thus, the M-M experiment presented no problem; nor is stellar abberration difficult to explain on this basis."

http://www.philoscience.unibe.ch/documents/kursarchiv/SS07/Norton.pdf
John Norton: "These efforts were long misled by an exaggeration of the importance of one experiment, the Michelson-Morley experiment, even though Einstein later had trouble recalling if he even knew of the experiment prior to his 1905 paper. This one experiment, in isolation, has little force. Its null result happened to be fully compatible with Newton's own emission theory of light. Located in the context of late 19th century electrodynamics when ether-based, wave theories of light predominated, however, it presented a serious problem that exercised the greatest theoretician of the day."

http://philsci-archive.pitt.edu/1743/2/Norton.pdf
John Norton: "In addition to his work as editor of the Einstein papers in finding source material, Stachel assembled the many small clues that reveal Einstein's serious consideration of an emission theory of light; and he gave us the crucial insight that Einstein regarded the Michelson-Morley experiment as evidence for the principle of relativity, whereas later writers almost universally use it as support for the light postulate of special relativity. Even today, this point needs emphasis. The Michelson-Morley experiment is fully compatible with an emission theory of light that CONTRADICTS THE LIGHT POSTULATE."

Pentcho Valev
pvalev@yahoo.com

 
 
 
  Respond to this message   
  << Previous Topic | Next Topic >>Return to Forum  
 Copyright © 1999-2014 Network54. All rights reserved.   Terms of Use   Privacy Statement